Accueil

Soyez, soyons miséricordieux…

L’année qui se termine aura été marquée dans l’Église par la méditation sur la Miséricorde proposée par le pape François. Depuis la publication de la bulle d’indiction, en passant par divers enseignements, jusqu’aux nombreux articles parus dans les médias chrétiens, l’année a permis aux chrétiens de plonger plus profondément dans la méditation de la Miséricorde. Elle aura été l’occasion privilégiée de voir, dans lavie quotidienne, comment Dieu manifeste-t-il sa Miséricorde aux hommes en ayant compris que Jésus est véritablement le visage de la Miséricorde du Père. En effet, la Miséricorde de Dieu le Père prend toute sa forme dans la personne de Jésus. Jésus est l’être par excellence à travers lequel Dieu le Père exprime, manifeste et réalise son œuvre de Miséricorde.
Le défi lancé à tous est de concrétiser cela dans la vie des êtres humains, car finalement, non seulement dans toutes les religions la spiritualité de la Miséricorde est présente, mais pour nous qui sommes de tradition judéo-chrétienne, il nous a fallu aller voir dans la Bible comment le fameux visage de la Miséricorde du Père s’y révèle-t-il. Partant de Jésus lui-même, comment est-ce que dans la vie des Apôtres et disciples du Christ, la Miséricorde trouve-t-elle son écho ?
Dans notre communauté, plusieurs soirées d’enseignement furent organisées sur le thème de la Miséricorde et animées, tant par le curé que par des intervenants externes. Tout cela aura permis à chacun et chacune de discerner où en est-il dans les actes et œuvres de Miséricorde dans sa vie. Loin d’être une simple attitude de pardon accordé à autrui, il s’agit ni plus ni moins d’une attention à autrui dans sa globalité comme le fait, sans cesse, Jésus dans l’Évangile.
Toutefois, comme nous pouvons le croire, la clôture de l’année jubilaire ne marquera nullement la fin de la mise en œuvre d’une attention spirituelle et humaine appelée à la permanence constante dans la vie des baptisés. Elle n’est qu’une étape voire le début d’une attitude à laquelle aucun des baptisés de chez nous ne saurait se dérober.
Alors, « Soyez miséricordieux comme votre père céleste est miséricordieux » !

Abbé Régis ALINA, votre curé

Messe pour les familles Flaxlanden 26/11/2016

Laisser un commentaire